Partie 1 - Dynamiques territoriales de la France contemporaine

Chapitre 1 - Les aires urbaines, une nouvelle géographie d'une France mondialisée.

En quoi la mondialisation de la France a-t-elle contribuée à la formation d'aires urbaines ? 


I. Paris, première aire urbaine de France.

A. L'attractivité de Paris.

La concentration des principaux lieux de décisions politiques (Elysée, Assemblée nationale), économiques (implantation des sièges sociaux de grandes entreprises nationales et internationales dans le quartier de la Défense), intellectuels (universités parisiennes concentrées dans le quartier latin) et culturels (musées) font de Paris une métropole de rang mondiale. Elle absorbe quotidiennement un flux continu de travailleurs provenant soit de son aire d’influence (banlieue et couronne périurbaine), soit d’autres régions de France, d’Europe ou du monde. De ce fait, elle constitue une véritable plateforme multimodale.
Métropole : ville fortement peuplée disposant d’activités politiques, économiques et culturelles qui lui permettent d’être attractive et d’exercer une influence sur d’autres territoires (région, pays, monde).
Plate-forme multimodale : lieu où les hommes et les marchandises peuvent passer facilement d’un mode de transport à un autre.

B. L'étalement urbain et ses conséquences.

A partir des années 1960, la population de Paris commence à augmenter. Les logements, qui sont de plus en plus rares, sont chers et ne sont pas adaptés aux familles nombreuses. Cela provoque une gentrification et pousse la population à s’installer dans les Grands Ensembles de la Banlieue. Progressivement, cet étalement urbain gagne la couronne périurbaine qui offre un meilleur cadre de vie. Cette urbanisation s’est accompagnée d’une multiplication des mobilités, comme les mouvements pendulaires, qui ont saturé les réseaux de transports. L’évolution des modes de vie a entraîné une modification des mobilités en rendant obsolète et inadapté les services de transports publics. Si les réseaux de transports permettent de relier facilement la couronne périurbaine à la ville-centre. A l’inverse, il est plus difficile de se déplacer directement de banlieue à banlieue car tous les réseaux sont concentrés sur Paris.
Gentrification : concentration de la population riche dans les centres villes.
Etalement urbain ou périurbanisation : phénomène d’extension d’une ville au-delà de son agglomération.
Mobilité : ensemble des déplacements des hommes.
Mouvements ou Déplacements pendulaires : déplacements quotidiens entre le domicile et le travail.


C. Les enjeux de la première aire urbaine de France.

Avec aujourd’hui plus de 12 millions d’habitants, l’aire urbaine de Paris est la plus importante de France. Mais, sa population est confrontée à des problèmes de logements, de transports et d’emplois. Pour résoudre ces difficultés, l’Etat, la région, des entreprises publiques et privées se sont investis dans le projet commun du « Grand Paris » depuis 2010. Ce projet doit permettre, d’une part, la création de nouveaux logements en banlieue, puis l’amélioration de la mobilité de la population pour dynamiser les bassins économiques et favoriser les emplois. Mais, ce projet rencontre de nombreuses difficultés qui retardent la mise en place des aménagements prévus. Par exemple, le Tram 12 express, qui devrait relier les bassins d’emplois de Massy à Evry en passant par Grigny à partir de 2020, ne pourra être mis en service qu’en 2026.

Fiche de Révisions

Exercices de révisions