Partie 2 - Le Monde depuis 1945

Activité n°1

  • Cliquez sur le bouton ci-dessous pour accéder à l'activité en ligne

Activité n°1

Activité n°2

  • Cliquez sur le bouton ci-dessous pour accéder à l'activité en ligne

Activité n°2

Bilan

Partie 2 - Le Monde depuis 1945
Chapitre 1 - Indépendances et construction de nouveaux Etats

Comment les peuples colonisés accèdent-ils à l'indépendance et comment s'affirment-ils sur la scène internationale ? 

I. L'indépendance de l'Algérie [1954-1962].

A. La revendication indépendantiste du FLN.

Le 31 octobre 1954, un groupe indépendantiste, prenant le nom de Front de Libération National, se forme pour revendiquer l’indépendance de l’Algérie, colonie française depuis les années 1830. Le FLN, mené par Ben Bella, entend lutter par tous les moyens possibles pour réaliser son objectif. Dès le lendemain de sa proclamation, il réalise une série d’attentats visant à attirer l’attention des autorités françaises, qui se refusent à accorder l’indépendance à l’Algérie car une importante communauté française y réside.

FLN : mouvement réclamant l’indépendance de l’Algérie.
Indépendance : situation dans laquelle un Etat est souverain.

B. La guerre d’Algérie (1954-1962).

Face aux actions du FLN, l’armée française décide de renforcer sa présence en Algérie dès 1956. Elle doit faire face aux attentats et aux guérillas dans les régions montagneuses du pays difficilement accessibles. Pour isoler le FLN de ses bases militaires au Maroc et en Tunisie, l’armée française dresse des barrages électrifiés, puis bombarde ses camps dans les montagnes. Pour mettre fin à cette guerre et obtenir des informations, l’armée française cherche à contrôler et encadrer la population. Pour se faire, elle n’hésite pas à engager des Harkis et à recourir à la torture. Cette guerre est très meurtrière. Elle fait plus de 300 000 morts musulmans et plus de 30 000 morts français. A ce bilan s’ajoutent les nombreux déplacés ainsi que les expatriés vers la France.

Harki : algérien engagé volontairement dans l’armée française durant la guerre d’Algérie.

C. L’indépendance acquise en 1962 et ses conséquences.

La guerre d’Algérie provoque la fin de la IVe République en 1958. La nouvelle République, conduite par de Gaulle, entame des négociations avec le FLN dès 1961. Cependant, les Français d’Algérie, refusant l’indépendance, créent l’Organisation Armée Secrète pour lutter contre le FLN et commettent de nombreux attentats. Malgré leurs tentatives, la France signe avec le FLN les accords d’Evian en mars 1962 qui reconnaît l’indépendance algérienne. Cette dernière est proclamée le 3 juillet 1962 et donne naissance à une République autoritaire conduite par Ben Bella. Les Français d’Algérie, craignant alors pour leur vie, partent en masse s’installer en France : ce sont les « Pieds-Noirs ». La guerre et le départ massif des "Pieds-Noirs" ont engendré de nombreux problèmes économiques et sociaaux que la jeune République tente de résoudre. 

Pieds-Noirs : nom donné aux colons européens d’Afrique du Nord. 

II. L’émergence de nouveaux Etats indépendants.

A. Un contexte favorable à la décolonisation.

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, les pays colonisés profitent de l’affaiblissement des pays européens pour revendiquer leur indépendance. Ils sont soutenus par les deux puissances rivales (Etats-Unis et URSS) ainsi que par l’ONU, qui défend les droits de l’homme et le « droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ». La décolonisation se met alors en place.
Décolonisation : indépendance rendue aux colonies constituées par les pays européens.

B. Les grandes phases de la décolonisation.

La décolonisation débute dès 1945 majoritairement sur le continent asiatique avant de s’étendre, à partir de 1956, au continent africain. Les colonies obtiennent leur indépendance soit par la négociation, comme c’est le cas de l’Inde avec le Royaume-Uni en 1947 ; soit par la guerre, comme c’est le cas de l’Algérie avec la France entre 1954 et 1962.
Ces indépendances acquises donnent naissance à de nouveaux Etats comme l’Inde, le Pakistan ou le Bangladesh qui étaient réunis dans l’empire des Indes britanniques ; ou encore le Mali, La Mauritanie, le Niger ou le Burkina-Faso qui étaient regroupés dans l’Afrique Occidentale Française.

C. L’émergence du tiers-monde.

Les pays d’Afrique et d’Asie cherchent à unir leur voix sur le plan international pour ne pas retomber sur l’emprise des grandes puissances : on les appelle alors les non-alignés. En 1955, ils condamnent fermement la colonisation lors de la conférence de Bandung. Ils affirment également leur indépendance face aux blocs soviétique et américain lors de la conférence de Belgrade en 1961. Grâce à la création de la CNUCED en 1964, ils s’unissent sur un plan économique pour défendre leurs intérêts. Leur regroupement donne naissance au Tiers-monde.
Non-alignés : mouvement créé par l’Inde, l’Egypte et la Yougoslavie qui regroupe les pays du Tiers-monde refusant d’être rattaché à un des deux blocs sous la Guerre froide.
CNUCED : Organisation de l’ONU chargée d’aider les pays pauvres à se développer par leur économie.
Tiers-monde : expression désignant l’ensemble des pays pauvres issu de la décolonisation.